Remonter
19 Sep

Ce putain de cancer!

montage photos marathon pour le cancer
U

n jour d’octobre 2015, lors d’une course à la Mezière – avec mon super binôme de course qui m’emmène partout où nos jambes peuvent suivre – une rencontre…

Amélie reprend la course après avoir été malade mais ça va mieux alors hyper motivée pour courir ce 7km et elle arrivera au bout sans se plaindre !

Décembre 2015, course pour le téléthon organisée par mon binôme dans sa commune, et avec Amélie. Un souvenir : sa gnaque dans les montées qui nous empêchera de nous arrêter !!!

Et, Août 2016, mon binôme me propose de courir pour Amélie – Quoi ? Pourquoi j’irai courir pour Amélie ? Elle fait un truc spécial ? – Elle vient de faire une rechute et aimerait que l’on court le Marathon de la vie pour lutter contre le cancer.

Wouahhhh, je suis abasourdie, Amélie, la fille avec qui j’ai couru, cette fille qui avait été un peu malade, elle a eu un cancer !!!! Je n’y crois pas !!!!!

Alors, OUI OUI OUI, je veux y aller à ce marathon en relai. Je veux y aller pour soutenir tous les malades, pour aider les chercheurs avec les dons, pour Amélie et CONTRE CE PUTAIN DE CANCER !

Départ de la course, 9h00 le 18 septembre 2016, ensemble, tous motivés et prêts à ne pas se plaindre car qui sommes-nous pour nous plaindre…

amelie

Arrivée à 12h30 avec Amélie qui est là et qui racontera :

« Je tiens à remercier tous ceux qui ont couru pour moi et tout spécialement mon papa qui a fait ce marathon en entier, pour moi, car je ne peux plus courir »

« Durant mes études d’infirmière, j’ai appris que j’avais une leucémie, alors j’ai été obligé de stopper mes études le temps de me soigner. En 2014, j’ai réussi à combattre ce cancer après de lourds traitements mais j’y suis arrivée alors j’ai repris mes études, j’ai eu mon diplôme et exercé en tant qu’infirmière pendant quatre mois et j’apprends il y un mois que je rechute, je me retrouve hospitalisée. J’ai alors pensé à cette course, je croyais vraiment que j’allais vous voir de ma fenêtre d’hôpital. Mais je suis sortie il y a 2 jours et je suis là avec vous ! Merci ! »

Entre larmes et applaudissements, même le crooneur ne sait plus quoi dire, que dire après avoir entendu ces mots. Une histoire racontée de la manière la plus simple pour des moments de vies les plus compliqués. Un respect indescriptible pour ce p’tit bout de femme qui nous en met plein la tête avec ce positivisme et cette joie de vivre !

Après ce moment difficile, Amélie et sa famille nous avait préparé un apéritif pour partager ensemble ce moment de bonheur…

« En fait, avant d’être hospitalisée, je devais aller acheter une voiture avec mon ami, et puis, on s’est dit que ce n’était pas la peine. Et en sortant de l’hôpital, on y est allé direct car après tout, je ne vais pas arrêter de vivre, il faut savoir se faire plaisir ! »

« Profitez de tous les bons moments, amusez-vous, laissez de côté les kilos en trop car ils pourront vous servir un jour, prenez un verre et venez trinquer à la vie ! »

Des moments de vies, des rencontres imprévues, des joies, des pleurs, des colères, mais au fond, une envie pure de vivre, de se battre et de laisser derrière soi ce putain de cancer !

Admiration, courage et respect sont les seuls mots qui me viennent à l’esprit pour résumer Amélie. Merci pour ces moments de partage, pour cette leçon d’humanité et ce sourire.

MERCI !

de-l-autre-cote-du-miroir

Vous pouvez aussi lire son histoire dans

« De l’autre côté du miroir »

par Amélie Weber

Working Girl
fd54d928e440f5487060e91de388768f=====================