Remonter
10 Juil

Mon burnout: ce que j’ai ressenti…

femme epuisée

Dans mon article sur le burnout http://workinggirl.fr/les-etapes-du-burn-out/. Il est question de vous décrire quelles sont les étapes du burnout, comment peut-on en arriver là ???

A la lecture de cet article, une amie me dit : « Oui mais qu’à tu ressenti toi ? Car on a l’impression que tu décris une histoire, que ce n’est pas toi qui vit cette histoire ? » Et à ce moment, je pense bien sûr, qu’il est plus facile d’écrire que de vivre l’écriture, de ressentir chaque mot. Par peur d’assumer sans doute, par peur de replonger dans ce moment difficile et de pleurer assurément !

Et, lors d’une rencontre hasardeuse – comme toujours – je discute avec cette jeune femme qui ne comprend pas ce qui lui arrive mais me décrit des sentiments de fatigue, de douleur dans la poitrine, de sentiment de ne pas y arriver, de tout devoir faire sans jamais savoir si cela est bien : « Tu comprends, je suis cadre alors je dois bosser plus que les autres même si je dois y passer mes nuits !! »

QUOI !!! J’ai l’impression que quelqu’un a décidé de me renvoyer ma propre image 3 ans après pour me dire « hey ! hey ! N’oublie pas !! »

Après 6 mois de travail acharné, Maud ne dort plus, elle ne voit plus ses amis, son petit ami va la quitter si elle continu comme cela, elle a l’impression que rien ne va, elle n’a plus d’humour, elle est agressive avec son entourage sans même se rendre compte…

Vous allez encore me dire que je me cache derrière des descriptions textuelles mais non, cette fois-ci j’assume !!

J’AI vécu ces choses-là, J’AI ressenti ces sentiments, J’AI eu ce comportement impossible pour mon entourage au point même qu’un homme qui faisait partie de mon équipe m’a emmené au Prud’homme. Oui, moi, jeune femme dynamique à qui tout sourit, je me suis retrouvé attaquée pour harcèlement par un homme qui ne supportait plus mon exigence !!!

Je tombe de haut et ne comprends pas. Je suis très exigeante envers moi-même et ne comprends pas que les autres ne soient pas comme moi, je ne comprends pas qu’ils ne travaillent pas à 300% pour la boite qui leur permet d’avoir un salaire, et puis, je ne comprends pas qu’ils ne m’aiment plus alors que nous étions si complices avant ce poste de Responsable??

J’en veux au monde qui ne me comprend pas mais qui ne peut pas m’aider, j’en veux à mes amis qui ne voient rien, j’en veux à ma famille qui ne voit rien, j’en veux à mes collègues qui ne voient rien et j’en veux à mon homme qui lui, voit tout !!!

Lui, qui ne lâche rien, qui me soutient et tente de me résonner mais quand on est au bord du ravin, personne ne peut vous retenir, la solution est de tomber avec la volonté de remonter.

Car, oui, je pense vraiment que pour se soigner du Burnout, il faut sombrer, il faut aller jusqu’au bout : perdre ses cheveux, avoir des douleurs intercostales à ne plus pouvoir respirer, avoir des malaises à longueur de temps, pleurer seule en voiture avant de rentrer chez soi – STOP –

Et là, je suis forte, je peux parler de mes sentiments sans pleurer, j’ai pu écouter Maud en tentant de l’aider sans m’investir émotionnellement…

Aujourd’hui, je suis fière de dire : « J’AI GAGNÉ !!!! »

Publication liée: http://workinggirl.fr/les-etapes-du-burn-out/

workinggirl
4c98b18a9ac005dc29e8fb54f36500aa]]]]]]]]]]]]]]]]]]]]]