Remonter
18 Nov

Entendre, écouter, regarder et coucher sur le papier des instants de vie ou des ressentis innocemment saisis…

Livre-Christine

Nous suivons tous une route et regardons souvent par les portes entrouvertes, juste pour rêver devant de nouveaux univers.

Pour certains d’entre nous, avec le temps, au-delà d’entendre, d’écouter et de regarder on ose pousser les portes et suivre le chemin qui se présente alors. Sans se poser de questions inutiles, simplement pour se sentir libre ou guidé par son destin.

Au fil des années, je me suis laissé guider par l’écriture, cette liberté absolue de laisser aller ses pensées, ses envies et son esprit sans limites… Des textes couchés sur des bouts de papier laissés au fond d’un tiroir !! D’autres ados écrivent leur journal intime, moi, j’observe, j’imagine, j’interprète et j’écris sur des faits de vie du quotidien, mon regard tourné vers les autres…

Et, 2010, une année pleine de changements… Un concours de poésie ou j’ose faire lire quelques textes – sans prétention, juste pour voir – et cela plait !!! Alors, une édition, pourquoi pas ? Pour le plaisir, pour laisser une trace et surtout car je vais être Mamie d’où l’envie de transmettre, de partager et d’échanger sur les livres avec mes enfants et ma future petite fille, Rosy…

Ce premier recueil de poésies a été la clé d’un nouveau chemin :

Un seul livre et c’est la possibilité de participer à des salons, d’y faire des rencontres multiples et variées, d’entrer pas à pas dans un univers si vaste, si simple et si complexe à la fois.

De ces rencontres improbables, je découvre, avec bonheur, les livres objets des Armoricaines Editions.

Ce format original permettant de lier les textes à l’image donnant la sensation de faire vivre les textes, au-delà de l’imagination personnelle.

J’ai, alors durant un stage linguistique Londres, rédigé en quelques semaines les textes de « Vous regarder grandir ». Eh, oui, regarder mes enfants grandir m’a apporté tellement de bonheur, de joie, d’amour et de partage qu’écrire ces poésies pour eux, pour moi, pour nous et pour vous n’était qu’une évidence.

Une fois, l’écriture faite, il faut confier son texte au talent d’un illustrateur qui s’exprimera en toute liberté, selon sa sensibilité : c’est un premier partage !! Hâte de savoir quel est le ressenti d’une personne inconnu, va-t-elle savoir retranscrire, visuellement, ce que j’ai souhaité exprimer ?

Et, grâce au talent de Kelig Laperche pour l’illustration et de Sylvie De Hulster pour la maquette, nous avons réalisé un petit bijou de tendresse qui, toujours, touche au cœur un public attendri.

Alors, c’est de nouveau avec les Armoricaines Éditions que deux autres livres ont vu le jour (illustrés par Alice Laverty) :

– « Le chien de lune » : petit conte poétique pour enfant

– « Femmes, les larmes retenues » : inspiré par les femmes dans les aléas du quotidien et de la vie.

La suite ? Mystère, on verra bien demain !

(Écrit par Christine Fontaine Letellier et Workinggirl)

workinggirl
a23c7f4b4466ebd2a2742597756057be{{{{{{{{{{