Remonter
28 Sep

Harcèlement scolaire: 13 ans pour toujours…

H

ier, était diffusé le film : « 13 ans pour toujours » où comment le harcèlement scolaire peut tuer une enfant de 13 ans?

Seule à l’hôtel, j’hésite un peu car je n’ai pas envie d’être triste seule mais allez, tant pis, je regarde. Et, du coup, je rate les 10 premières minutes… Mince !

J’enchaîne direct sur le début des problèmes pour Marion. Ce qui me frappe, dans les premières minutes, c’est qu’elle est intégrée, ce n’est pas une fille seule sans amis ! Je pensais vraiment que les personnes harcelées étaient des personnes isolées dès le départ mais NON ! Ce sont, justement, des personnes socialement intégrées dans ces fameux groupes qui se font, par la suite, jugées, malmenées, insultées et violentées…

Une phrase de travers, une attitude mal comprise et la jalousie – ah !!! On y vient à cette jalousie – car c’est bien de là que vient toute cette haine. Une personne, leader du groupe, arrive à emmener avec elle les suiveurs même amis du harcelé.

Comment peut-on en arriver là juste à cause de la jalousie ? Combien d’autres enfants seront jugés, insultés car ils ne sont pas comme nous l’avons décidé ? Ou parce qu’ils sont comme nous l’avons décidés ?

Ce jugement ??? Exemple : ma fille de 5 ans rentre un soir de l’école en me disant : « Maman, je ne veux plus faire de couette haute car les copains se sont moqués de moi toute la journée ! »

Que faire ??? Difficile de savoir quelle est la bonne réponse, je ne veux pas que cela dure car je me sens mal pour elle. Alors, même à 5 ans, je la laisse décider de ce qu’elle souhaite faire. Elle choisira de ne pas refaire la même coiffure le lendemain mais la refera quelques jours après… Elle avait oublié, ses copains aussi…

Je n’avais pas repensé à cela mais en voyant le film, je me dis que le harcèlement peut venir d’une broutille et que certaines personnes ont subis cela depuis la maternelle. Comment est-il possible de supporter ces insultes ? Les réseaux sociaux sont le premier porteur de ces drames.

Ah oui, je suis bien placée pour en parler. J’utilise les réseaux sociaux pour communiquer, pour partager mes idées, mes avis, mes envies… mais en même temps, je ne peux que les critiquer car ils ont un côté pervers qui fait du mal. Quand dans le film, un garçon dit à Marion : « Je ne t’ai pas vraiment dit que tu étais une pute car c’est sur le web, c’est pas en vrai, c’est pas comme si je te l’avais dit en face, ça montre que je ne le penses pas vraiment »

Ah non, tu ne le penses pas vraiment ! C’est vrai que c’est plus facile d’écrire que de dire en face ce que l’on pense ou pas. Mais il ne faut pas douter de la portée de nos mots car ils restent gravés. Comme Marion, on peut les relire en boucle et se laisser envahir par la portée de ces mots.

Alors quand les mots « Va te pendre ! » résonnent dans sa tête, que faire ?

Je comprends qu’on ne puisse pas supporter cela, je comprends la douleur de Marion, je comprends le suicide de Marion ! Mais je ne pourrais jamais comprendre la douleur de cette maman qui perd sa fille, car je ne veux pas comprendre cette douleur, je ne veux pas imaginer cette douleur… C’est impossible mais Nora Fraisse elle n’a pas eu le choix!

Alors, on fait quoi maintenant ?

On fait ce que l’on peut avec chacun ses moyens, ses pensées en essayant de toujours bien faire et tout cela pour protéger nos enfants de cette vie virtuelle dans laquelle nous nous dirigeons malgré nous.

J’espère que film pourra ouvrir les yeux à ces leaders et les mettre en face de leur responsabilité…

Working Girl
9a4876f517827eeb389e0a04a57fe406####################